ARCHIVÉ - 6. Notre planification financière et opérationnelle

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Les expériences récentes telles que l’intervention d’urgence lors de l’ouragan Katrina et le soutien accru aux préoccupations de sûreté soulignent l’importance d’une Garde côtière capable d’honorer les attentes du public en matière de préparation opérationnelle et de planification intégrée de mesures d'urgence. Pour ce faire, la GCC a recours à une variété de méthodes de planification afin de vérifier qu’elle est prête à mener des missions – avec des navires appareillés, du carburant à bord, un équipage hautement qualifié et adaptable – et à des méthodes de planification stratégique qui veillent à ce que les pratiques opérationnelles et de gestion, ainsi que les fonds nécessaires soient en place pour exploiter, fournir et entretenir les navires et les hélicoptères dont nous avons besoin pour répondre aux défis présents et à venir.

Au cours de l’année 2006-2007, la GCC a élaboré le concept de Préparation opérationnelle de la Flotte comme fondement pour déterminer ses besoins de capacité à plus long terme. Cette réorientation permettra à la GCC d’évoluer d’une approche étroite à court terme, guidée par les exigences et le financement des clients vers une approche holistique à plus long terme, à travers laquelle l’organisme se positionne comme la solution maritime civile de « l’ensemble du gouvernement » canadien, prête à répondre tant opérationnellement que dans les temps aux divers besoins. Cette nouvelle approche fera en sorte que la flotte soit équipée et disponible lorsque nécessaire, et qu’elle assure un service sûr et sécuritaire, efficient et efficace. Le concept de préparation et l’élaboration d’un cadre opérationnel correspondant vont permettre une plus grande transparence auprès des clients concernant les ressources financières requises pour exploiter la flotte, à savoir, les ressources nécessaires pour garantir une flotte prête à intervenir comparativement à celles seulement requises pour assurer les services aux clients en mer, afin que des accords de service et des pratiques plus efficaces puissent être établis et formalisés.

Chaque année, il est demandé aux clients de définir leurs besoins, afin que le Plan opérationnel national de la Flotte soit élaboré, lequel plan comporte l’horaire des navires et des missions spécifiques, ainsi que les coûts associés à la livraison de ces services. La base financière de la planification des besoins des clients est le modèle national d’établissement des coûts. Les ressources financières de la GCC sont fixées chaque année au début du cycle budgétaire, alors que la demande pour certains de ses services est fréquemment variable et imprévisible, entraînant de ce fait des ajustements en cours d’exercice. Lorsque des demandes non anticipées de services se présentent après l’achèvement du cycle de planification annuelle, les efforts déployés dans d’autres domaines sont modifiés en conséquence, suite à la révision des priorités et des risques.

Le Tableau 9 résume le budget national de la Flotte pour 2006-2007. Au cours de cette année financière, la GCC a entamé sa transition vers une budgétisation par activité, en vertu du concept de Préparation opérationnelle de la Flotte, assurant ainsi une plus grande transparence, éclaircissant le volet du coût des services pour les Canadiens et les Canadiennes et améliorant la responsabilisation.


Tableau 9 : Budget national de la Flotte, en 2006-2007 (000 $)
  SalairesFonctionnement
et Entretien
(F&E)
CarburantSous-
total
Dépenses
en capital
secondaire
Total
Flotte 141 611 26 071 39 016 206 699 0 206 699
Hélicoptères  * 14 020 ** 14 020 0 14 020
Sous-total 141 611 40 092 39 016 220 719 0 220 719
Terre 17 321 7 311   24 633 438 25 071
Total 158 933 47 404 39 016 245 533 438 245 791


Une méthode transitoire de la GCC a été utilisée pour l’allocation du budget de l’année financière 2006-2007, utilisant les renseignements historiques relatifs aux dépenses. Au cours de l’année, un nouveau Cadre financier de la Flotte a été produit, qui guidera l’élaboration du Plan financier de la Flotte pour 2007-2008. Ce cadre financier utilise le concept d’affectation budgétaire contrôlée et ciblée pour les dépenses opérationnelles et non opérationnelles et introduit par ailleurs des items budgétaires standards et non standards. Ce plan va devenir un modèle pour une généralisation à l’ensemble de la GCC.

En conséquence de cette transformation, pour le début de l’année 2007-2008, les dirigeants et employés de la GCC observeront des liens plus clairement définis entre la manière dont les fonds sont affectés par le Parlement, la planification interne et les allocations budgétaires et les rapports de clôture d’exercice au Parlement. Il est attendu par ailleurs à ce que la budgétisation par activité facilite l’établissement du suivi et des rapports du rendement opérationnel et financier.

NGCC Leonard J. Cowley
NGCC Leonard J. Cowley, patrouilleur hauturier
Photo : Gracieuseté de T.-N.-L.


* Les pilotes d’hélicoptère sont des employés de Transports Canada et non de la GCC.

** Le carburant est compris dans le F&E.

Précédente | Table des matières | Suivante