ARCHIVÉ - 2. Notre personnel

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Le professionnalisme et le dévouement du personnel de la GCC sont les facteurs fondamentaux qui lui confèrent la confiance des Canadiens et des Canadiennes. L’accent mis récemment sur l’intégration de la planification des ressources humaines dans le Plan d’activités 2007-2010 de l’Organisme a permis de faire en sorte que la Flotte se dote du personnel navigant qualifié et professionnel dont elle a besoin pour assurer ses services à venir.

La majorité des employés de la GCC est constituée par du personnel navigant, servant les Canadiens et les Canadiennes en mer, tandis que les autres occupent des postes opérationnels à terre. En plus des 2 485 membres du personnel navigant au sein de la Flotte, quelque 180 (soit 7 %) assurent un soutien opérationnel et des services de gestion à terre, au sein des COR, des branches régionales et de l’administration centrale (voir le Tableau 1 qui illustre les statistiques du personnel en mer).

Tableau 1 : Aperçu des statistiques pour le personnel navigant en octobre 2006
  T.-N.-L.MAC&AQCPANatio- nalement
OFFICIERS DE NAVIRES (SO)
Portés à l’effectif (ETP1) 171 238 103 158 178 848
Portés à l’effectif (durée déterminée) 2 4 4 18 11 39
Total SO portés à l’effectif 173 242 107 176 189 887
Âge moyen (ETP) 44 47 43 44 45 45
Hommes 165 222 92 146 161 786
Femmes 6 16 11 12 17 62
De 45 à 54 ans 72 108 40 67 81 368
De 55 à 59 ans 10 34 13 15 19 91
60 ans et plus 6 10 2 3 5 26
MEMBRES D’ÉQUIPAGE (SC)
Portés à l’effectif (ETP) 285 349 142 210 276 1 262
Portés à l’effectif (durée déterminée) 102 57 26 60 91 336
Total SC portés à l’effectif 387 406 168 270 367 1 598
Âge moyen (ETP) 49 49 46 49 45 48
Hommes 269 336 135 182 250 1 172
Femmes 16 13 7 28 26 90
De 45 à 54 ans 126 194 65 125 111 621
De 55 à 59 ans 56 47 17 39 34 193
60 ans et plus 20 25 5 3 14 67
Total 560 648 275 446 556 2 485

1 Équivalent temps plein

Un certain nombre de circonstances influencent tant les besoins actuels en ressources humaines que la planification stratégique à long terme. Ces circonstances concernent :

  • Un pourcentage élevé du personnel expérimenté de la Flotte qui est éligible à la retraite ou qui s’en rapproche;
  • L’industrie maritime du Canada est hautement compétitive; le personnel qualifié de la Flotte peut se laisser tenter par le secteur privé et la concurrence en matière de recrutement s’est durcie au cours des dernières années (bien que notre taux de départs de seulement 2,4 % soit relativement faible comparé aux normes de l’industrie);
  • La Flotte poursuit ses efforts visant à atteindre ses objectifs d’équité en matière d’emploi et de langues officielles parmi son personnel navigant;
  • Pour le Canadien et la Canadienne moyens, il existe de nombreuses autres options qu’une carrière en mer. La Flotte a besoin d’être perçue comme un employeur professionnel soucieux de l’épanouissement de son personnel; et
  • Le personnel navigant doit s’adapter au rôle évolutif de la Flotte dans la mesure où celle-ci doit répondre aux besoins changeants de ses clients, à l'apparition de nouvelles technologies et aux changements environnementaux.

Compte tenu de ces défis, la Flotte concentre ses efforts en matière de ressources humaines sur trois domaines principaux : le recrutement, la rétention et la formation du personnel.

Le Collège de la Garde côtière de Sydney, en Nouvelle-Écosse, est fondamental pour la formation d’un personnel professionnel de la GCC, capable de satisfaire aux exigences des programmes et des services. Il se charge du bon déroulement du Programme de formation d’officiers de la Garde côtière canadienne, qui constitue la source principale en matière de recrutement d’officiers de navire. En outre, il offre un programme d’enseignement professionnel en SCTM, ainsi qu’une formation hautement spécialisée dans les domaines de SAR, d’intervention environnementale, ainsi qu’une formation sur l’utilisation et l’entretien des équipements maritimes.

La Flotte et le Collège de la Garde côtière œuvrent ensemble à l’élaboration d’un cadre national de recrutement des équipages de navire, afin de répondre aux besoins à venir dans le domaine. Les défis présents et futurs en matière de recrutement, de rétention et de formation du personnel exigent une collaboration continue et doivent être articulés au sein d'un cadre basé sur l'évaluation, la planification et la satisfaction efficace des besoins à long terme, tout en continuant à répondre aux besoins en formation au fur et à mesure que ceux-ci se présentent.

Professionnels maritimes
Professionnels maritimes livrant de l’équipement à l’île Langara,
près des Îles de la Reine-Charlotte
Photo : Gracieuseté de PA

La Croix de la vaillance décernée à un employé

En 2006, le premier officier Leslie Arthur Palmer s’est vu décerner la Croix de la vaillance par Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada. Cette récompense, qui n’a été attribuée qu’à 20 personnes depuis sa création en 1972, reconnaît « des actes de courage extraordinaires dans des cas de péril extrême ». 

Le premier officier Palmer a reçu la plus haute décoration civile de bravoure du Canada pour ses actions courageuses par une nuit de tempête, le 27 décembre 2004. Deux pêcheurs étaient en détresse sur les rives du chenal Grenville en Colombie-Britannique après que leur chalutier ait chaviré. Le CGCC Point Henry a répondu à l’appel de détresse. L’équipage a repéré un faisceau lumineux clignotant dans la tourmente hivernale et Palmer a utilisé une petite embarcation pneumatique pour atteindre la rive du chenal. Les vagues déferlantes et les rafales de vent soufflant à cent nœuds (185 km/h) l’ont contraint à accoster à un demi-kilomètre des survivants. Le premier officier Palmer a bravé le froid, les glaces et le vent pour progresser difficilement pendant une heure dans la neige où il s’enfonçait jusqu’aux hanches, jusqu’à ce qu’il atteigne enfin les deux hommes qui s’étaient blottis à l’intérieur d’un radeau de sauvetage.

Après avoir évalué la situation, Palmer est allé récupérer du matériel de survie et des équipements médicaux à bord du CGCC Point Henry, avant de retourner auprès des naufragés à peine conscients. Il s’est employé courageusement à garder les deux pêcheurs au chaud et en vie pendant quatre heures encore, avant que l’aide médicale parvienne enfin jusqu’à eux. Il s’agissait de l’une des 700 opérations de sauvetage auxquelles le premier officier Palmer a participé au cours de sa carrière.

NGCC Samuel Risley

NGCC Samuel Risley, navire multitâche à haut rayon d’action / brise-glace léger
Photo : Gracieuseté de C&A

La capitaine Lise Marchand et le timonier Claudiu Caoda
La capitaine Lise Marchand et le timonier Claudiu Caoda
Photo : Gracieuseté de QC

Précédente | Table des matières | Suivante