ARCHIVÉ - Plan d'investissement 2010/11 - 2014/15

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


Conclusion

Pour mieux faire connaître notre situation sur le plan de la gestion des biens et des investissements, et ce, de façon holistique et davantage intégrée, la GCC a mis en place une initiative visant à mettre à jour sa planification des investissements dans les immobilisations. Le nouveau cadre de planification intégrée des investissements nous assure que nos décisions d’investissement reposent sur une évaluation détaillée des risques, des priorités et des besoins sur le plan des capacités. Ce plan d’investissement intégré constitue le point culminant d’une processus minutieux et complet de priorisation, d’évaluation et d’attribution des projets afin de déterminer la façon optimale d’utiliser les ressources limitées dont dispose notre organisme.

Le Plan d’investissement intégré nous présente sur une période de cinq ans les investissements proposés qui sont considérés comme étant abordables, productifs, financièrement durables et essentiels pour la GCC. Il est cependant important de noter qu’alors que les investissements sont financièrement durables (par exemple, la GCC peut se permettre en aval les dépenses d’E et E pouvant découler des investissements), le niveau des investissements se situe en-deçà de ce qui est nécessaire pour assurer une gestion efficace du cycle de vie de nos immobilisations. Alors que le cadre de planification et de priorisation de la GCC nous assure que le financement est consacré aux priorités les plus urgentes, le taux de réinvestissement actuel n’est pas suffisamment élevé pour nous assurer qu’on pourra remplacer les biens à la fin de leur vie opérationnelle. La GCC s’attaque à la situation en procédant à la création de plans de renouvellement pour ses immobilisations, ces plans ayant été créés par les deux CE et comportant une vision à long terme des besoins en matière d’investissements.

Ce document représente la première application, par la GCC, de son cadre de planification intégrée des investissements. L’organisme espère tirer des leçons de la mise en œuvre de ces politiques dans son cycle de planification de 2010-2011 à 2014-2015. Alors que le processus, le cadre et l’approche de planification se sont révélés efficaces au niveau de l’élaboration de notre plan d’investissement, la GCC continuera d’optimiser son approche au cours des années à venir et de maximiser l’optimisation des ressources et une saine intendance de la mise en œuvre des programmes de la Garde côtière canadienne.