ARCHIVÉ - Plan d'activités de la GCC de 2010 à 2013

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.


Message du commissaire

  Commissaire, Garde côtière canadienne

C'est un honneur, pour moi, de vous présenter mon premier plan d'activités en tant que commissaire de la Garde côtière canadienne. Mon prédécesseur George Da Pont a dirigé cette formidable organisation pendant près de cinq ans. Parmi ses nombreuses réalisations qui ont précédé son départ à la fin du mois de juin, il a défini l'orientation de notre organisation dans ce plan d'activités. J'appuie de tout cœur les priorités et la voie qu'il a tracée pour la Garde côtière canadienne.

Qu'il s'agisse d'assurer notre capacité et notre habileté à offrir nos programmes et nos services, de réaliser nos engagements envers nos clients et les Canadiens ou d'appuyer les priorités du gouvernement du Canada, la Garde côtière canadienne (GCC) est toujours soucieuse du besoin de prévoir les demandes et les défis de l'avenir et d'y répondre.

Nous sommes parvenus avec succès à intégrer la gestion des ressources humaines à notre processus de planification des activités en élaborant le Plan stratégique des ressources humaines de l'organisme. Nous avons également uniformisé à l'échelle nationale nos opérations dans les domaines, comme la mise en œuvre des programmes, nos pratiques de gestion des activités et notre gestion de l'entretien des navires.

Grâce à ces améliorations, nous pouvons maintenant tourner la page sur plusieurs des problèmes auxquels notre organisation s'est trouvée confrontée au moment de devenir un organisme de service spécial pour se concentrer davantage sur nos objectifs opérationnels. Cette année, nous avons simplifié nos priorités afin de nous concentrer de façon claire et succincte sur les facteurs qui sont essentiels à notre réussite, soit nos gens, nos biens et notre avenir. Ce faisant, nous avons grandement fait la lumière sur les buts de nos activités, qui reflètent maintenant les besoins actuels et futurs des Canadiens, qui sont nos clients, ainsi que les priorités en constante évolution du gouvernement du Canada.

Dans le récent discours du Trône, le gouvernement a affirmé que les emplois et la croissance demeurent une priorité de premier ordre, alors qu'il continue de mettre en œuvre le Plan d'action économique du Canada tout en traçant la voie qui nous permettra de limiter la croissance à venir de nos dépenses.

Dans un climat de restrictions budgétaires, il est vital, pour la GCC, de se doter d'un plan d'activités solide qui témoigne de notre besoin de regarder vers l'avenir tout en demeurant fidèle à notre engagement pour assurer ainsi l'amélioration continue de nos opérations en établissant des objectifs à la fois réalistes et réalisables.

Ce plan d'activités constitue un repère pour notre organisme. Une planification minutieuse, la pensée stratégique et les employés qui ne ménagent aucun effort permettront à la GCC de maintenir le cap dans le but de moderniser ainsi l'organisme grâce à l'innovation et aux nouvelles technologies, de même qu'en reconnaissant les possibilités que l'avenir réserve à la Garde côtière canadienne.

Marc Grégoire
Commissaire, Garde côtière canadienne