NOTRE PERSONNEL

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Le professionnalisme et le dévouement du personnel de la Garde côtière sont les facteurs fondamentaux qui lui confèrent la confiance des Canadiens 3. Notre personnel navigant et nos employés à terre sont d'une importance fondamentale dans la livraison de nos services. La GCC s'appuie sur un personnel qualifié et professionnel pour la prestation de services de grande qualité aux Canadiens et aux Canadiennes.

En souvenir de ceux qui ont perdu leur vie au service de la GCC

Le 27 octobre 2007, un monument commémoratif a été inauguré en l'honneur de ceux qui ont perdu leur vie pendant leur service au sein de la Garde côtière. Il se dresse dans la cour du Collège de la Garde côtière canadienne à Sydney en Nouvelle-Écosse.

En dépit de leur formation professionnelle poussée en matière de sécurité, qu'ils soient occupés à des opérations de pont routinières en mer, de maintenance sur un pylône radio, ou de recherche et sauvetage, les employés de la GCC s'exposent au risque de blessures, voire de pertes de vie dans le cadre de leurs fonctions. Quoique toutes les précautions sont prises, il y aura toujours des risques.

Ce monument rend hommage au dévouement des 34 hommes et femmes qui ont payé de leur vie pour servir et protéger les Canadiens et les Canadiennes en mer.

Monument commémoratif au Collège de la GCC à Sydney, N.-É.
Monument commémoratif au Collège de la GCC à Sydney, N.-É.
Photo : Région MA

Plus de la moitié (53 %) des 4 554 employés de la GCC travaillent sur des navires; le reste du personnel, soit 47 % est affecté à des opérations à terre. Dans la Flotte, les officiers de navires (SO) et les équipages de navires (SC) constituent les principaux groupes professionnels chargés de la mise en oeuvre opérationnelle, les officiers et l'équipage d'aéroglisseur se trouvent dans les catégories GT et EG (voir le Tableau 2 qui présente les statistiques du personnel maritime). Le personnel des COR surveille au quotidien l'emplacement des navires, affecte ces derniers à des programmes et à des zones géographiques, et établit un lien entre la GCC et les clients, les décideurs et le gouvernement du Canada. La Flotte bénéficie en outre de l'appui du personnel à terre qui se charge de la planification, de la budgétisation, de l'élaboration des politiques, de la sécurité et de la sûreté, des ressources humaines et de la gestion de l'information.

Tableau 2 : Instantané des statistiques pour le personnel navigant en avril 2008
 T.-N.-L.MAC&AQCPANationalement
OFFICIERS DE NAVIRES (SO)
Portés à l'effectif (ETP1) 181 231 107 171 197 887
Portés à l'effectif (durée déterminée) 2 0 8 11 10 31
Total SO portés à l'effectif 183 231 115 182 207 918
Âge moyen (ETP) 44 48 43 44 45 45
Hommes 175 217 97 155 158 802
Femmes 6 14 10 16 18 64
De 45 à 54 ans 85 120 39 77 69 390
De 55 à 59 ans 12 35 12 14 25 98
60 ans et plus 7 13 5 3 8 36
MEMBRES D'ÉQUIPAGE (SC)
Portés à l'effectif (ETP) 297 328 141 218 269 1 253
Portés à l'effectif (durée déterminée) 120 79 24 62 81 366
Total SC portés à l'effectif 417 407 165 280 350 1 619
Âge moyen (ETP) 48 49 45 19 45 48
Hommes 282 314 130 186 242 1,154
Femmes 15 14 11 32 27 99
De 45 à 54 ans 137 187 71 118 112 625
De 55 à 59 ans 50 58 13 43 37 201
60 ans et plus 25 20 4 11 14 74
TOTAL 600 638 280 462 557 2 537

 

1 Équivalent temps plein
N.B. Les officiers de navires dans ce tableau inclus les officiers d'aéroglisseurs.

Un certain nombre de circonstances influencent tant les besoins opérationnels actuels que la planification stratégique des ressources humaines à long terme. Ces facteurs concernen  :

  • Le pourcentage élevé du personnel le plus expérimenté de la Flotte, éligible à la retraite ou qui s'en rapproche, à une époque où le recrutement dans les écoles maritimes provinciales est sur le déclin.
  • L'acquisition de cinq nouveaux navires, plus 12 navires de remplacement au cours des années à venir, qui vont nécessiter environ 100 professionnels navigants supplémentaires (60 SC et 40 SO) ainsi que du personnel à terre (voir Section 3 pour les détails); et
  • Une industrie maritime canadienne hautement compétitive, susceptible d'attirer le personnel de la Flotte dans les secteurs de la navigation commerciale et de croisière (bien que le taux de rétention des SO et des SC au sein de la GCC demeure très élevé).

Compte tenu de ce contexte, la Flotte met l'accent en 2007-2008 sur les composantes suivantes : le recrutement, et la formation et le perfectionnement du personnel.

Enjeux du syndicat et de la gestion…

La Garde côtière accorde par ailleurs une grande importance au maintien de communications et de relations de travail efficaces avec les agents négociateurs qui représentent ses employés. Les efforts se poursuivent relativement à la négociation d'une approche commune des aspects du métier pour tout le personnel maritime.

Recrutement

Pour les Canadiens en général, il existe de nombreuses options autres qu'une carrière en mer. Rares sont les carrières, toutefois, qui présentent une telle diversité de possibilités enrichissantes, dans chaque région du pays, au service d'une organisation qui se préoccupe du perfectionnement de son personnel et offre de bonnes conditions d'emploi.

Compte tenu des taux de départ élevés anticipés dans un proche avenir en raison des départs à la retraite, la gestion des ressources humaines constitue un défi important à court et à moyen terme. Un Plan stratégique de gestion des ressources humaines de la GCC a été publié en juillet 2008 www.ccg-gcc.gc.ca . Il comporte une analyse des tendances nationales qui influenceront nos initiatives de recrutement, et présente aux gestionnaires un portrait plus clair des besoins en ressources humaines. La GCC évalue qu'elle aura besoin de 318 membres d'équipage et de 233 officiers de navire additionnels d'ici à 2012.

La Garde côtière est en nette progression en ce qui concerne la représentation des femmes au sein de son personnel navigant. En avril 2008, les femmes représentaient 8,2% des officiers de navires, un pourcentage plus élevé que la disponibilité du marché du travail qui est de 6,3%. La représentation des femmes au sein du groupe professionnel des équipages de navires a augmenté de 39% entre 2005 et 2008, atteignant un total de 9,6% alors que la disponibilité du marché du travail est de 18,4%.

L’officier de pont, Andrea Morrissey
L'officier de pont, Andrea Morrissey
Photo : Région MA

Une carrière pour tous, au sein de la GCC…

  • Des emplois variés à bord des navires ou à terre;
  • La possibilité de travailler dans toutes les régions du Canada;
  • Divers calendriers et horaires de travail - de 28 jours de travail suivis de 28 jours de congés, à l'horaire plus familier de 9 heures à 17 heures.
  • Un effectif de plus en plus diversifié qui tente continuellement d'attirer davantage de femmes, de membres des populations autochtones, de personnes handicapées et de minorités visibles;
  • Sa propre institution de formation bilingue, le Collège de la Garde côtière canadienne (CGCC), qui assume le rôle fondamental du perfectionnement du personnel navigant hautement professionnel de sorte à ce que celui-ci satisfasse aux exigences des programmes et des services;
  • D'excellents avantages en matière notamment de régimes de pension, de santé et dentaire; et
  • La stabilité de l'emploi; et
  • Une satisfaction sans pareil des employés.

La GCC est constamment à la recherche de moyens innovateurs et créatifs, susceptibles d'améliorer la perception des carrières maritimes parmi les recrues potentielles. Au cours de l'exercice 2007-2008, elle a appuyé la série télévisée The Guard, une dramatique d'une heure diffusée nationalement qui suit les aventures fictives d'une équipe de Recherche et sauvetage.

Formation et perfectionnement

La Flotte améliore et met en oeuvre des initiatives complémentaires visant à promouvoir l'apprentissage et le perfectionnement, et à assurer le transfert du savoir et des compétences entre les opérations maritimes et terrestres, ainsi qu'entre les directions régionales et l'Administration centrale

Au cours de l'exercice 2007-2008, la Flotte a enregistré des progrès remarquables en matière d'amélioration de ses profils de compétences pour le personnel navigant. Les profils de compétences correspondent aux besoins en personnel de chaque navire et aux qualifications (formation, expérience et certifications) exigées pour chaque poste d'une unité opérationnelle. Par la suite, des profils individuels sont établis afin d'identifier la formation appropriée pour chaque employé qui souhaite acquérir de nouvelles compétences.

Mylène DiPenta, Technologue en entretien électronique remplaçant une antenne satellitaire au haut du grand mât sur le NGCC Hudson, navire hauturier de recherche halieutique et océanographique
Mylène DiPenta, Technologue en entretien électronique remplaçant une antenne satellitaire au haut du grand mât sur le NGCC Hudson, navire hauturier de recherche halieutique et océanographique
Photo : Région MA

Au programme…

Un réseau représentant les femmes qui servent à bord de nos navires a été instauré de sorte à mieux comprendre les difficultés auxquelles les femmes doivent faire face dans leur carrière en mer. Ce réseau sera ouvert à la communication, au dialogue, au partage et, espérons-le, améliorera la visibilité et le recrutement des femmes au sein de la GCC.

Le Plan national de formation du personnel navigant fait en sorte que le personnel qualifié qui répond à toutes les exigences opérationnelles et réglementaires soit en place, et établit un portrait plus clair des besoins de formation à long terme. Ce plan sera le fondement d'un plan et d'une stratégie de la relève plus élaborés au cours des années suivantes.

Nouvelles occasions…

  • Un programme pilote national de perfectionnement en leadership offre l'occasion aux participants possédant le potentiel voulu pour occuper des postes de surintendant d'ici dix ans d'aiguiser leurs compétences en leadership. Le programme est offert dans les cinq régions.
  • L'initiative de progression de carrière pour le personnel navigant encourage les officiers de navires de grade inférieur et intermédiaire à accepter des affectations rotationnelles à terre. Ces affectations :
    • nécessiteront une expertise en mer;
    • s'accompagneront d'une expérience pertinente en gestion;
    • constitueront une condition préalable pour leur progression vers des postes maritimes supérieurs.


Une formation qui intéresse l'industrie

La formation des pilotes d'embarcations pneumatiques à coque rigide (Rigid Hull Inflatable Operator Training) que propose la GCC sur l'île de Vancouver, attire une attention considérable de la part des médias et jouit d'une réputation de classe mondiale dans l'industrie maritime.

L'école située à Bamfield permet aux employés de la GCC d'acquérir une expérience pratique de la manoeuvre d'un navire par mauvais temps - règles de manoeuvres élémentaires, opérations SAR, régulation, navigation, maintenance et opérations par mauvais temps - de sorte à préparer les stagiaires à tout un éventail de situations qu'ils pourraient rencontrer au cours de leur carrière.

Embarcation pneumatique à coque rigide de la GCC
Embarcation pneumatique à coque rigide de la GCC
Photo : Région PA

De matelot/steward à surintendant des opérations, au Centre des opérations régionales


Samuel Babisky, Surintendant des opérations, Centre régional des opérations, Région du Centre et de l'Arctique

Sam Babisky avait 17 ans lorsqu'il a rejoint la Marine royale du Canada. Après quatre années de service, il est rentré chez lui, au Manitoba, où il a occupé divers emplois. Lorsqu'il a découvert que le NGCC Namao était exploité sur le lac Winnipeg, il a sauté sur l'occasion de revenir à bord d'un navire, et a démarré sa carrière au sein de la GCC au poste de matelot-steward.

Sa curiosité, sa gentillesse et son désir d'apprendre, l'ont amené à suivre une carrière de plus de 28 ans, aussi diversifiée et ambitieuse que réussie. Dès le début, M. Babisky a appris deux leçons importantes de la part de ses collègues, ceux qui ont le mieux réussi avaient une volonté de fer et ont pris sur eux la responsabilité de gérer leur carrière.

Fort de ces découvertes et du conseil d'un capitaine en début de carrière - lis une brochure ou une publication tous les jours et tu feras ton chemin au sein de la Garde côtière - il a obtenu un brevet de capitaine, eaux secondaires, et s'est fait affecter dans la région des Grands Lacs. Il a occupé divers postes - timonier, maître d'équipage, patron d'embarcation, affectations temporaires à titre de troisième et deuxième lieutenant - à bord de différents navires, et s'est promis de ne jamais décliner une offre d'affectation. Lorsqu'il est finalement revenu à bord du NGCC Namao, au poste de chef officier, cette affectation s'est révélée être un accomplissement personnel qu'il a célébré avec ceux qu'il avait servis 10 ans auparavant.

Il a poursuivi son éducation, passant deux hivers au Georgian College afin d'y obtenir un Brevet de quart, étudiant la gestion dans le secteur public dans le cadre d'un programme d'enseignement à distance proposé par l'Université du Manitoba, et suivant tous les cours à sa portée, offerts par la Garde côtière. Au fur et à mesure que ses connaissances s'approfondissaient, il s'est davantage intéressé à la gestion des navires.

En 1996, il a accepté un poste d'officier-réviseur des Aides à la navigation au bureau régional du Centre et de l'Arctique, avec pour objectif, un poste au Centre des opérations. Bien que ce soit la navigation qui l'ait initialement attiré, M. Babisky admet aujourd'hui qu'il aimerait terminer sa carrière au Centre des opérations, où il continue d'apprendre, d'appliquer son savoir et de relever de nouveaux défis.

Il estime avoir vécu de nombreuses expériences gratifiantes au cours de sa carrière, mais son souvenir le plus cher sera toujours la fierté qu'il ressent à l'idée d'être associé aux personnes dévouées à leur tâche et impliquées.


3 Dans un sondage de référence 2006 du MPO sur l'opinion des Canadiens et des Canadiennes, la confiance dans les services de la GCC a été évaluée à 7,4 sur une échelle de 10.