ARCHIVÉ - Plan d’investissement intégré 2011-2012 à 2015-2016

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

ANNEXE F : INVESTISSEMENTS LIÉS À LA GCC ET EFFECTUÉS PAR D’AUTRES CENTRES D’EXPERTISE

Bon nombre d’investissements liés à la Garde côtière sont gérés à l’extérieur des centres d’expertise de la Flotte et de l’Équipement et des autres biens meubles. La GCC dépend d’investissements importants effectués par d’autres CE au sein de Pêches et Océans Canada.

Les deux CE de la Garde côtière participent à des activités annuelles d’examen par les pairs et de priorisation à l’échelle du Ministère afin de veiller à ce que la planification ministérielle soit concertée et expliquée en détail dans le plan d’investissement du MPO. En outre, l’organisme s’assure que ses exigences sont réellement comprises en maintenant de solides relations de travail avec chaque CE tout au long de l’année.

Centre d’expertise des biens immobiliers

Le CE des biens immobiliers est une entité qui n’appartient pas à la Garde côtière et qui est responsable de la planification des investissements pour les installations appartenant au MPO et louées par celui-ci, à l’exception de l’infrastructure des programmes (comme les tours et l’équipement de communication, les sites éloignés des SCTM et l’infrastructure des systèmes de communication) et des aides à la navigation (comme les sites des DGPS et les sites des aides fixes), qui relèvent du CE de l’équipement et des autres biens meubles.

Pour la Garde côtière canadienne, cela signifie que bon nombre d’installations de phares, de bases, de dépôts, d’entrepôts, de structures maritimes, de stations d’embarcations de sauvetage, de centres de Services de communications et de trafic maritimes ainsi que le canal de Canso et d’autres installations sont planifiés et entretenus par le CE des biens immobiliers. Ces biens sont des éléments habilitants qui soutiennent les programmes et les exigences réglementaires de l’organisme. Afin de favoriser une planification accrue des investissements ministériels, la Garde côtière a apporté d’importantes améliorations à sa façon d’interagir avec le CE des biens immobiliers.

Un exercice national d’examen par les pairs de chaque projet, semblable au processus d’examen par les pairs de la Garde côtière, a été mené pour déterminer les priorités les plus élevées de la GCC concernant les investissements de biens immobiliers. Le Conseil de gestion des investissements a eu recours à cette information afin d’émettre des recommandations stratégiques au CE des biens immobiliers pour l’aider à optimiser l’impact de ses investissements.

L’un des résultats importants de ce processus était la décision de mettre l’accent sur une grande partie des investissements à court ou à moyen terme liés à la GCC à l’échelle régionale. Les bases qui se détériorent et qui ont besoin d’investissements importants, comme la base de Southside (Terre Neuve et Labrador) et la base de Seal Cove (région du Pacifique), ont été mises en priorité au moyen de ce processus.

Au cours du cycle de planification de 2011-2012 à 2015-2016, le CE des biens immobiliers prévoit mettre en œuvre 31 investissements distincts au nom de la Garde côtière, dont la valeur totale s’élève à 147,5 millions de dollars. Ce portefeuille d’investissement comprend un taux de dépassement de programme de douze pour cent, à l’instar de la stratégie de dépassement de programme de la Garde côtière, ce qui permet aux Biens immobiliers de gérer de façon efficace leur profil des dépenses tout en abordant un grand nombre de priorités. Ils ont également évalué les exigences supplémentaires à 164,4 millions de dollars et celles-ci resteront non financées jusqu’à ce qu’un financement supplémentaire soit disponible. À titre d’exemple, trois projets financés sont décrits ci-dessous.

Nom du projet CE
Reconstruction du quai 97 du quai de la Reine Biens immobiliers
Description du projet
Ce projet a pour objectif la reconstruction du quai 97, qui fait partie du quai de la Reine de la base de la Garde côtière canadienne, dans la ville de Québec. Cette partie du quai, faite de palplanches d’acier et de béton, est en plutôt mauvais état. Selon la détérioration des palplanches d’acier, la vie opérationnelle du quai est désormais de cinq à dix ans seulement, et sa capacité de charge est passée de 20 kPa à 10 kPa. Ce projet permettra de conserver l’intégrité et la fiabilité du quai pour les années à venir.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
16,5 millions de dollars De 2011-2012 à 2015-2016

 

Nom du projet CE
Reconstruction de la base de Southside Biens immobiliers
Description du projet
Ce projet a pour objectif la reconstruction ou la rénovation de tous les bâtiments de la base de Southside, à St. John’s (Terre Neuve et Labrador). La base actuelle a un besoin urgent de réorganisation, de rationalisation et de fusion; l’installation vieille de 40 ans nécessite des réparations importantes afin de respecter les exigences opérationnelles. Ce projet vise à démolir la base actuelle et à construire un nouveau bâtiment afin de répondre aux besoins de la région.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
40,4 millions de dollars De 2013-2014 à 2015-2016 et au-delà

 

Nom du projet CE
Station de recherche et de sauvetage de la rivière Campbell Biens immobiliers
Description du projet
Actuellement, la station de recherche et de sauvetage de la rivière Campbell ne dispose d’aucune infrastructure. La vitrine et les locaux sont loués, et la taille de l’atelier, qui occupe une propriété louée à la ville, n’est pas suffisante. Actuellement, les conditions environnementales et l’exposition au front de mer causent des dommages au navire et au quai. Ce projet a pour objectif la construction d’une nouvelle station de recherche et de sauvetage pour répondre aux exigences de programme à la rivière Campbell.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
4,5 millions de dollars 2011-2012 – 2013-2014

Le plan d’investissement du MPO comprend de plus amples renseignements sur l’ensemble du plan d’investissement des Biens immobiliers.

Autre centre d’expertise du MPO

En plus de sa relation grandissante avec le CE des biens immobiliers, la Garde côtière canadienne continue d’interagir avec le CE des services de gestion de l’information et des technologies de l’information et le CE des ports pour petits bateaux, ainsi que de les consulter.