ARCHIVÉ - Plan d’investissement intégré 2011-2012 à 2015-2016

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

ANNEXE E : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PROJETS DE LA GCC

Descriptions des investissements choisis – Biens des infrastructures des programmes

Investissements du budget de services votés

Le Centre d’expertise de l’équipement et des autres biens meubles (EABM) aura la responsabilité de 30 projets d’investissement pour lesquels les coûts estimatifs s’élèvent à 515,7 millions de dollars, dont seulement 233,2 millions de dollars (y compris le dépassement de programme) seront dépensés au cours du cycle de planification de cinq ans.

Parmi ces projets d’investissement, 26 projets avaient déjà été présentés dans les versions précédentes du plan d’investissement du MPO (anciennement connu sous le nom de plan d’immobilisations à long terme). La part du budget d’investissement de services votés de 2011-2012 à 2015-2016 nécessaire à tous ces projets représente environ 225,5 millions de dollars (y compris le dépassement de programme). Dans le plan d’investissement de cette année, cinq nouveaux projets de l’EABM représentent un investissement de 12,6 millions de dollars (y compris le dépassement de programme) et seront mis en place au cours de ce cycle de planification de cinq ans.

Voici trois exemples de projets de l’EABM compris dans le Plan d’investissement intégré de 2011-2012 à 2015-2016.

Nom du projet CE
Remise à neuf du Système de radiogoniométrie à très haute fréquence (VHF-DF) EABM
Description du projet
Ce projet consistera à remettre à neuf les systèmes VHF-DF actuels afin de les ramener à un niveau de référence et à fournir une couverture VHF-DF supplémentaire dans les zones qui ne sont pas actuellement couvertes. Le système VHF-DF, qui est l’un des plus anciens biens des Services de communications et de trafic maritimes (SCTM), a entre 20 et 30 ans. Certaines technologies ne peuvent plus être réparées ou remplacées, car certains composants ne sont plus disponibles, ce qui rend extrêmement difficile l’entretien de ce système de sécurité essentiel. Le système VHF-DF est important pour répondre aux exigences du programme des SCTM, des programmes de recherche et de sauvetage, des programmes de conservation et de protection, et des programmes de sûreté et d’intervention environnementale.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
12,3 millions de dollars 2013-2014 – 2017-2018

 

Nom du projet CE
Remise à neuf du Système de radiogoniométrie à très haute fréquence (VHF-DF) EABM
Description du projet
Ce projet consistera à remettre à neuf les systèmes VHF-DF actuels afin de les ramener à un niveau de référence et à fournir une couverture VHF-DF supplémentaire dans les zones qui ne sont pas actuellement couvertes. Le système VHF-DF, qui est l’un des plus anciens biens des Services de communications et de trafic maritimes (SCTM), a entre 20 et 30 ans. Certaines technologies ne peuvent plus être réparées ou remplacées, car certains composants ne sont plus disponibles, ce qui rend extrêmement difficile l’entretien de ce système de sécurité essentiel. Le système VHF-DF est important pour répondre aux exigences du programme des SCTM, des programmes de recherche et de sauvetage, des programmes de conservation et de protection, et des programmes de sûreté et d’intervention environnementale.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
12,3 millions de dollars 2013-2014 – 2017-2018

 

Nom du projet CE
Réseau opérationnel de la GCC (OpNet) EABM
Description du projet
Ce projet donnera lieu à la création d’un réseau opérationnel centralisé de la Garde côtière en intégrant près de 40 systèmes opérationnels autonomes différents qui sont essentiels aux missions, actuellement en usage et susceptibles de tomber en panne. Ce réseau opérationnel constituera le fer de lance d’un système opérationnel uniformisé à l’échelle nationale qui permettra à la GCC d’offrir ses services de façon uniforme et efficace à la grandeur du Canada. Pour améliorer les applications et les systèmes opérationnels de la Garde côtière, on fera appel aux nouvelles technologies, rehaussant ainsi l’efficacité de la mise en œuvre des fonctions essentielles à sa mission. Les risques actuels d’interruption des services pour les clients seraient réduits au minimum, et le nouveau réseau centralisé procurerait une plate-forme pour la prochaine génération d’applications opérationnelles.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
7,5 millions de dollars 2015-2016 – 2018-2019
Investissements du budget de mesures temporaires

Le CE de l’EABM ne gère qu’un projet financé à partir de fonds distincts du gouvernement, à savoir le projet d’infrastructure des zones de navigation (NAVAREA) arctiques.

Nom du projet CE
Infrastructures arctiques NAVAREA EABM
Description du projet
Ce projet permettra d’étendre le système d’avertissements de navigation actuel à deux nouvelles zones de navigation (NAVAREA) dans les eaux arctiques du Canada. L’acquisition de cet équipement de transmission radio haute fréquence permettra la diffusion d’avertissements de navigation deux fois par jour aux navigateurs de l’Arctique, et ce, par l’intermédiaire du Système mondial de détresse et de sécurité en mer. L’information fournie permettra d’étendre la couverture actuelle dans les eaux nationales chaque saison afin de couvrir les eaux navigables en dessous du 76e parallèle N. dans les nouvelles NAVAREA tout au long de l’année et dans le Haut-Arctique (au-dessus du 76e parallèle N.) au cours de la saison de navigation. Le fait de fournir une couverture pour les nouvelles NAVAREA permettra de contribuer aux objectifs internationaux concernant la sécurité de la navigation dans les eaux canadiennes.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
2,8 millions de dollars 2012-2013 – 2013-2014

Descriptions des investissements choisis – Biens de la flotte

Investissements du budget de services votés

Le Centre d’expertise de la flotte aura la responsabilité de 42 projets d’investissement pour lesquels les coûts estimatifs s’élèvent à 730,1 millions de dollars, dont seulement 512 millions de dollars (y compris le dépassement de programme) seront dépensés au cours du cycle de planification de cinq ans.

Parmi ces projets d’investissement, 40 projets avaient déjà été présentés dans les versions précédentes du plan d’investissement du MPO (anciennement connu sous le nom de plan d’immobilisations à long terme). La part du budget d’investissement de services votés de 2011-2012 à 2015-2016 nécessaire à tous ces projets représente environ 503,9 millions de dollars (y compris le dépassement de programme).

Le plan de cette année comprend deux nouveaux projets de la Flotte qui représentent 8,1 millions de dollars (y compris le dépassement de programme) et seront lancés et terminés au cours du présent cycle de planification de cinq ans.

Voici trois exemples de projets de la Flotte compris dans le Plan d’investissement intégré de 2011-2012 à 2015-2016.

Nom du projet CE
Acquisition d’un navire spécialisé Flotte
Description du projet
Ce projet consistera à acquérir un navire spécialisé récemment construit pour soutenir le programme scientifique et servir de principale plate-forme hydrographique dans les eaux peu profondes de la région du Pacifique. Bon nombre de navires de la GCC de la catégorie des navires spécialisés n’ont pas été conçus ni configurés afin de répondre aux exigences des missions d’aujourd’hui. La désuétude de certains de ces navires exige des ressources toujours plus importantes afin de les rendre conformes à des normes précises, tout particulièrement les règlements conformément à la Loi sur la marine marchande du Canada.

Le nouveau navire sera plus efficace, disposera d’un équipement de programme à la fine pointe de la technologie, utilisera de l’énergie propre et assurera le soutien à la cartographie des fonds marins, qui est de plus en plus important, et ce, afin d’aider à la sécurité de la navigation, à l’immersion en mer, à l’identification des dangers en matière de géosciences, aux études sur la classification de l’habitat, ainsi qu’aux exigences grandissantes en ce qui a trait aux aires marines de conservation provinciales et nationales.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
4,6 millions de dollars 2012-2013 – 2014-2015

 

Nom du projet CE
Projet d’intégration du Système de gestion de l’information de la flotte Flotte
Description du projet
Ce projet propose d’intégrer les systèmes opérationnels et de planification de la Flotte actuellement en place à l’architecture récemment élaborée, qui sert de base à tous les systèmes d’information de gestion sur les opérations. Ce projet permettra d’améliorer et d’intégrer le reste des systèmes : le Système de sûreté et de sécurité de la flotte, le Système de suivi des dispenses de certification du personnel navigant, le Système de suivi des navires et le Système de suivi des vols.

En plus de l’harmonisation des systèmes, tous les systèmes comprenant de l’information géospatiale doivent être intégrés à l’image commune de la situation opérationnelle (ICSO) de la flotte de la GCC.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
3,5 millions de dollars 2012-2013 – 2014-2015

 

Nom du projet CE
Remplacement des embarcations de recherche et de sauvetage Flotte
Description du projet
Ce projet concerne l’acquisition de dix embarcations de recherche et de sauvetage qui seront amarrées dans diverses régions du Canada. La flotte d’embarcations de sauvetage de la GCC effectue une combinaison unique de missions et joue un rôle important dans la mise en œuvre du programme de recherche et de sauvetage près des côtes, dans tout le Canada. Ces navires fonctionnent à partir de stations stratégiquement situées dans les cinq régions de la GCC.

Le niveau et l’étendue de la demande en matière de services fournis par la flotte devraient augmenter au cours des dix ans à venir, et ce, dans presque toutes les activités, y compris l’intervention de recherche et de sauvetage près des côtes. Les nouveaux navires seront plus efficaces que ceux qu’ils remplaceront, utiliseront une énergie propre et un équipement de programme moderne, et seront plus à même de respecter les exigences opérationnelles actuelles et à venir.
Coût estimatif total Moment de la mise en œuvre
90,1 millions de dollars De 2013-2014 à 2015-2016 et au-delà
Investissements du budget de mesures temporaires

Le Centre d’expertise de flotte compte cinq projets d’investissement en cours pour l’approvisionnement de gros navires, financés à partir de fonds gouvernementaux distincts.

Tableau 17 : Projets d’investissement de l’Approvisionnement des navires, de 2011-2012 à 2015-2016
Projet Coût estimatif total Investissement au cours du présent cycle de planification Date d'achèvement prévue
Véhicule à coussin d'air 27.3 M$ 25.2 M$ 2014-15
Patrouilleurs semi-hauturiers 227.0 M$ 169.5 M$ 2013-14
Navires hauturiers de sciences halieutiques 244.0 M$ 237.1 M$ 2015-16
Navire hauturier de sciences halieutiques et océanographiques 144.4 M$ 141.8 M$ 2015-16
Brise-glace polaire 800.0 M$ 548.0 M$ 2019-20
Total 1 442.7 M$ 1 121.6 M$  

La mise en œuvre et la réalisation de ces projets d’investissement sont gérées par la direction de l’Approvisionnement des navires de la Garde côtière.

Il est important de noter que certains investissements présentent un calendrier de mise en œuvre qui dépasse l’horizon de planification de cinq ans de ce plan d’investissement. Par exemple, le projet de brise-glace a débuté en 2009-2010 et ne se terminera qu’en 2019 2020. Par conséquent, l’investissement prévu de 1,1 milliard de dollars ne reflète que les dépenses prévues dans l’horizon de planification des investissements.