ARCHIVÉ - 5  Renouvellement de la flotte

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Nos biens

La Flotte est responsable d'offrir des navires, des aéroglisseurs et des hélicoptères sécuritaires, fiables et opérationnels de même que des membres d'équipage professionnels et compétents capables de satisfaire aux exigences sur l'eau de la Garde côtière et du MPO ainsi que d'autres ministères et organismes gouvernementaux. Afin de maintenir la capacité d'offrir un service 24 heures par jour, 365 jours par année, en date du 31 mars 2011, la Flotte compte 118 navires, y compris quatre aéroglisseurs et 22 hélicoptères.

Figure 2 - Répartition des navires par région (en date du 31 mars 2011)

Région du Pacifique : 7 grands navires, 9 petits navires, 2 VCA, 13 embarcations de Recherche et sauvetage, 6 hélicoptères; Région du Centre et de l’Arctique : 5 grands navires, 9 petites embarcations, 11 embarcations de Recherche et sauvetage, 2 hélicoptères; Région du Québec : 8 grands navires, 5 petits navires, 2 VCA, 7 embarcations de Recherche et sauvetage, 6 hélicoptères; Région des Maritimes : 6 grands navires, 8 petits navires, 10 embarcations de Recherche et sauvetage, 4 hélicoptères; enfin, Région de Terre-Neuve et de Labrador : 10 grands navires, 2 petits navires, 4 embarcations de Recherche et sauvetage, 4 hélicoptères.

Nouvelles acquisitions

Le gouvernement du Canada et la Garde côtière s'engagent à renouveler la flotte. Par l'intermé­diaire du Plan d'investissement de la Garde côtière, du Plan d'investissement de la Flotte et du Plan d'action économique, la Flotte a remplacé un certain nombre de navires au cours des dernières années. En 2010-2011, la Flotte a acquis deux navires et un hélicoptère – un Bell 212, qui a été enregistré à la Garde côtière le 30 mars 2010 et qui est rentré en service le 16 juin 2010.

Nouveaux navires en 2010-2011

NGCC Viola M. Davidson

Le NGCC Viola M. Davidson est un navire spécialisé en aluminium de la Garde côtière qui a été construit en même temps que son jumeau, le NGCC Kelso, aux fins de recherches halieutiques par ABCO Industries Limited de Lunenburg (Nouvelle-Écosse). Mis à l'eau le 3 mars 2010, le NGCC Viola M. Davidson a été affecté le 23 septembre 2010 et a été mis en service à la Station biologique de Saint Andrews sur la rive de la baie Passamaquoddy au Nouveau-Brunswick. Construit pour remplacer le Pandalus III à la Station biologique de Saint Andrews, le NGCC Viola M. Davidson a permis à la Flotte d'appuyer les travaux scientifiques réalisés dans les zones côtières et jusqu'au milieu de la baie de Fundy tous les jours de l'année.

NGCC Viola M. Davidson, navire spécialisé
NGCC Viola M. Davidson, navire spécialisé

NGCC Cap Perce

Après avoir servi de navire de formation pour le Collège de la Garde côtière canadienne (depuis 2005), le bateau de recherche et de sauvetage d'avant-garde de classe Cape NGCC Cap Perce, qui a été construit par Victoria Shipyards Co. Ltd. à Victoria (Colombie-Britannique), a été transféré en septembre dans la région du Québec afin d'appuyer son programme de Recherche et sauvetage. Il a par la suite été transféré au poste de Kégaska, située sur la rive nord du Québec, et a officiellement été mis en service le 24 juin 2010. La zone de service du NGCC Cap Perce, navire qui était principalement destiné aux opérations de recherche et sauvetage, englobe les eaux entre Natashquan (Québec) et Harrington Harbour (Québec).

Navires en construction

La Flotte comprend aussi un certain nombre de navires dont la construction a commencé ou se poursuit en 2010-2011. Dans le cadre du Plan de renouvellement de la Flotte et du Plan d'action économique, la Flotte a reçu un important financement et une excellente occasion de remplacer la capacité des navires vieillissants.

Navires de recherche et sauvetage – classe Cape

En mars 2011, la construction de cinq nouveaux navires de classe Cape tirait à sa fin au Victoria Shipyards (Colombie-Britannique) : NGCC Cape Rescue (région du Centre et de l'Arctique), NGCC Cap Aupaluk (région du Québec), NGCC Cape Dauphin, NGCC Cape Naden et NGCC Cape Palmerston (région du Pacifique). Ces nouveaux navires ont été financés par le Plan d'action économique du Canada et, une fois en service, seront affectés à l'accroissement de la capacité de la Flotte en recherche et sauvetage.

NGCC Cap Aupaluk, bateau de SAR
NGCC Cap Aupaluk, bateau de SAR

Navires semi-hauturiers de recherches halieutiques

Également financée par le Plan d'action économique du Canada, la construction de trois navires semi-hauturiers de recherches halieutiques s'est poursuivie : NGCC Vladykov, NGCC M. Perley et NGCC Leim. Ces navires seront affectés au programme Sciences des océans du MPO.

Patrouilleurs semi-hauturiers

Enfin, la construction de deux patrouilleurs semi-hauturiers s'est poursuivie comme prévu : NGCC Private Robertson V.C. et NGCC Corporal Kaeble V.C. Il s'agit des premiers de neuf patrouilleurs semi-hauturiers à être livrés et ils devraient être en service au sein de la Flotte d'ici 2013. Ces navires formeront la nouvelle classe de navires « Hero » et seront nommés en l'honneur de héros canadiens qui, pour servir le Canada, ont fait passer le devoir avant leur propre sécurité. Ils porteront les noms suivants : NGCC Corporal Kaeble V.C., NGCC Private Robertson V.C., NGCC Corporal Teather C.V., NGCC Constable Carrière, NGCC G. Peddle, NGCC Corporal McLaren M.M.V., NGCC A. LeBlanc, NGCC M. Charles et NGCC Captain Goddard M.S.M.

Biens mis hors service

Lorsque des navires ou des hélicoptères atteignent ou dépassent leur durée de vie utile, ils sont mis hors service par la Garde côtière. Les navires mis hors service sont habituellement vendus dans leur intégralité, mais peuvent aussi être vendus par pièces ou recyclés. En 2010-2011, deux navires de la Garde côtière ont été mis hors service : NGCC Pandalus III et NGCC Shark. De plus, le NGCC Wilfred Templeman et le NGCC Nahidik n'ont pas été utilisés dans le cadre de programmes et ont été déclarés comme excédentaires en 2010-2011. Enfin, la Flotte a désaffecté un hélicoptère en 2010-2011, soit le CG 253, un Sikorsky S-61.

NGCC Pandalus III, navire semi-hauturier de recherches halieutiques, un actif mis hors service
NGCC Pandalus III, navire semi-hauturier de recherches halieutiques, un actif mis hors service
Photo : A. Jones

Navires affrétés

La demande en services maritimes est constamment grande et continue d'augmenter. Dans certains cas, le nombre ou la configuration des navires disponibles ne permettent pas à la Flotte d'offrir ses programmes de façon opportune. Lorsque cela se produit, la Flotte affrète des navires privés. Les navires affrétés sont entièrement configurés, équipés, exploités et armés par le personnel de la Flotte.

Au cours des cinq dernières années, la Flotte a affrété le NGCC Cape Mariner IV, navire spécialisé affecté au programme de conservation et de protection du secteur Écosystèmes et gestion des pêches. En raison de ses propres exigences opérationnelles, le propriétaire du navire a dû reprendre possession du NGCC Cape Mariner IV en mai 2010. Le NGCC Cape Mariner IV a donc été remplacé par le NGCC Kode and Kin, qui est entré en service en novembre 2010. Tout comme le NGCC Cape Mariner IV, le NGCC Kode and Kin est en service à partir de Saint John (Nouveau-Brunswick) et dessert la région des Maritimes.

NGCC Cap Perce, bateau de SAR
NGCC Cap Perce, bateau de SAR

Nouveau poste de recherche et sauvetage à Kégaska (Québec)

Le 19 janvier 2009, l'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé qu'un nouveau poste de recherche et sauvetage serait créé à Kégaska, au Québec. Kégaska est un village éloigné comptant environ 130 résidents situé sur la rive nord du Québec. Ce village n'est accessible que par avion, bateau, motoneige ou véhicule tout-terrain. Toutefois, étant donné ses importantes activités de pêche commerciale, ses nombreuses embarcations de plaisance et son trafic commercial maritime dense, l'emplacement a été jugé stratégique pour l'établissement d'un poste de recherche et sauvetage. Le NGCC Cap Perce a été affecté au poste de Kégaska et est entré en service le 24 juin 2010.