ARCHIVÉ - 3  Ressources humaines de la Flotte

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

L'évolution démographique continuera de représenter le plus grand risque pour la main-d'œuvre de la Garde côtière, puisqu'un nombre croissant d'employés expérimentés deviennent admissibles à la retraite et que la population canadienne continue de se diversifier.

Personnel Navigant

La Garde côtière a déterminé que l'équipage et les officiers des navires font partie des groupes essentiels aux opérations. Ces deux groupes comprennent la grande majorité des employés du programme État de préparation opérationnelle de la Flotte. La mise en œuvre de mesures de recrutement propres à chaque groupe est en cours.

Les occupations à bord des navires ainsi que l'environnement opérationnel que connaissent les marins diffèrent grandement de ce que vit le personnel à terre de la Garde côtière. Les navires restent en mer pendant de longues périodes; le travail est ardu et bien souvent effectué dans des conditions physiques difficiles. Non seulement le travail est physiquement ardu, mais il peut également s'avérer risqué. Les équipages et les officiers des navires doivent être bien formés et posséder une expérience suffisante pour effectuer leur travail avec succès. À cette fin, la Flotte doit non seulement recruter et conserver le personnel qualifié à un rythme correspondant à l'attrition, mais aussi s'assurer que les employés conservent les niveaux d'accréditation nécessaires pour effectuer le travail hautement spécialisé inhérent aux postes clés à bord des navires.

Tableau 3 - Répartition du personnel navigant, par région et par type d'emploi, le 1er avril 2010

 Terre-Neuve-et- LabradorMaritimesCentre et ArctiqueQuébecPacifiqueÀ l'échelle nationale
Officiers de navire
Portés à l'effectif (équivalents temps plein) 217 214 100 158 167 856
Portés à l'effectif (employés nommés pour une période déterminée) 3 6 8 6 16 39
Nombre d'officiers de navire portés à l'effectif total 220 220 108 164 183 895
Membres d'équipage de navire
Portés à l'effectif (équivalents temps plein) 356 298 124 194 249 1 221
Portés à l'effectif (employés nommés pour une période déterminée) 61 56 41 48 99 305
Nombre d'officiers de navire portés à l'effectif total 417 354 165 242 348 1 526
Pilotes, navigateurs, ingénieurs et équipage d'aéroglisseurs
Portés à l'effectif (équivalents temps plein) - - - 16 41 57
Portés à l'effectif (employés nommés pour une période déterminée) - - - 2 5 7
Nombre d'employés spécialisés portés à l'effectif total - - - 18 46 64
Total 637 574 273 424 577 2 485

Dans le but d'atténuer le risque lié à l'accréditation, une stratégie élaborée dans le cadre du Plan stratégique des ressources humaines de l'année dernière consiste à puiser dans une source inexploitée jusqu'ici, soit les certificats d'ingénierie de niveau moyen, et ce, en établissant des exigences de formation individuelles pour les membres de l'équipage qualifiés qui possèdent un brevet d'officier mécanicien de quatrième classe, afin que ces derniers puissent obtenir un brevet d'officier mécanicien de troisième classe.

Le programme de certification des membres d'équipage des navires a mis en œuvre des modules de formation visant à aider les équipages à obtenir leur brevet de troisième classe dans un délai d'un ou deux ans. Cette stratégie fournira la flexibilité nécessaire pour mettre en place des certificats de niveau moyen, tout en offrant des occasions de perfectionnement professionnel aux membres d'équipage.

Employés de la GCC se préparant pour des opérations en mer.
Employés de la GCC se préparant pour des opérations en mer.

Tableau 4 - Répartition du personnel navigant, par région et par âge, le 1er avril 2010

Catégorie d'âgeTerre-Neuve-et- LabradorMaritimesCentre et ArctiqueQuébecPacifiqueÀ l'échelle nationale
Officiers de navire
Âge moyen (équivalents temps plein) 45 48 44 45 45 45
Moins de 45 ans 85 51 46 69 73 326
De 45 à 54 ans 110 117 48 75 71 421
De 55 à 59 ans 16 33 11 17 24 101
60 ans ou plus 9 19 3 3 15 49
Nombre d'officiers de navire portés à l'effectif total 220 220 108 164 183 895
Membres d'équipage de navire
Âge moyen (équivalents temps plein) 46 50 43 48 42 46
Moins de 45 ans 158 62 74 74 175 543
De 45 à 54 ans 168 197 67 110 115 657
De 55 à 59 ans 59 66 21 44 40 230
60 ans ou plus 32 29 3 14 18 96
Nombre de membres d'équipage portés à l'effectif total 417 354 165 242 348 1 526
Pilotes, navigateurs, ingénieurs et équipage d'aéroglisseurs
Âge moyen (équivalents temps plein) - - - 47 38 43
Moins de 45 ans - - - 3 33 36
De 45 à 54 ans - - - 12 12 24
De 55 à 59 ans - - - 3 1 4
60 ans ou plus   - - 0 0 0
Nombre d'employés spécialisés portés à l'effectif total - - - 18 46 64

Sécurité et sûreté de la Flotte

La Flotte se consacre à la sécurité et à la sûreté, à la protection de l'environnement et à la qualité des services qu'elle offre à ses clients. Tout au long de 2010-2011, dans le but d'assurer une amélioration continue et de mettre l'accent sur son mandat de sécurité et de sûreté, la Flotte a établi un document-cadre sur le système de gestion et de réglementation de la sécurité et de la sûreté. Elle a aussi terminé la formation d'agent de sûreté du navire et a obtenu la certification du programme des opérations de plongée et d'entraînement connexe à Sea Island. Enfin, la Flotte a mis en œuvre un processus de vérification interrégional, a procédé au renouvellement du contrat de la vérification externe et a élaboré et présenté son cours de vérification interne qui a donné lieu à une augmentation du nombre de vérificateurs.

Incidents signalés

En 2010-2011, la Flotte a enregistré une baisse du nombre de blessures invalidantes. Le nombre d'incidents signalés s'élève à 158. Une blessure invalidante est une blessure qui empêche un employé de se présenter au travail le jour suivant la blessure, qui entraîne la perte d'une partie du corps (ou de l'utilité de cette partie) ou qui entraîne une altération chez l'employé d'une fonction de l'organisme.

Le nombre de situations dangereuses a continué de baisser, atteignant ainsi le plus bas niveau depuis 2004-2005, soit 126 incidents signalés. Une situation dangereuse est un accident, une maladie ou un quasi-accident occasionné par l'emploi, lié à l'emploi ou qui s'est produit en cours d'emploi et qui donne lieu ou peut donner lieu à des blessures corporelles ou à des dommages à la propriété ou à de l'équipement, ou encore entraîner la pollution de l'environnement marin.

Les conditions insatisfaisantes ont augmenté de 47 %, soit un total de 324 incidents signalés. Une condition insatisfaisante comprend des problèmes techniques, des pannes ou des défaillances liés aux systèmes ou à l'équipement, qui ne correspondent pas à la définition d'une situation dangereuse, mais qui peuvent avoir un effet sur le fonctionnement sécuritaire des machines ou la prestation sécuritaire ou efficace du programme.

Graphique 17 - Tendance des incidents déclarés, 2006-2007 à 2010-2011

Nombre d’évènements. 2006-2007 : Conditions insatisfaisantes 55; Blessures invalidantes, 99; Événements hasardeux, 190. 2007-2008 : Blessures invalidantes, 114; Conditions insatisfaisantes 168; Événements hasardeux, 217. 2008-2009 : Conditions insatisfaisantes 164; Blessures invalidantes, 167; Événements hasardeux, 202. 2009-2010 : Événements hasardeux, 161; Blessures invalidantes, 163; Conditions insatisfaisantes 220. 2010-2011 : Événements hasardeux, 126; Blessures invalidantes, 158; Conditions insatisfaisantes 324.

Équité en matière d'emploi au sein de la Flotte

La Garde côtière reconnaît que le recrutement constitue une occasion de créer une main-d'œuvre plus représentative de la population canadienne. L'équité en matière d'emploi est également une occasion qui permet de puiser dans des bassins de talents non utilisés en vue de contribuer au maintien des opérations efficaces continues de la Flotte. Le Plan d'action de la gestion sur l'équité en matière d'emploi du MPO de 2008-2011 constitue le guide du programme État de préparation opérationnelle de la Flotte pour obtenir une main-d'œuvre représentative. Ce plan établit les lacunes au niveau de l'équité en matière d'emploi, les obstacles possibles à la réduction des lacunes, ainsi que les mesures à prendre pour surmonter ces obstacles.

Le programme État de préparation opérationnelle de la Flotte a permis d'éliminer les obstacles pour les candidats des groupes visés par l'équité en matière d'emploi souhaitant obtenir des postes au sein du personnel navigant, notamment en supprimant la condition préalable d'une langue seconde pour les candidats du programme de formation des officiers. Les membres des groupes désignés en mer sont présentés dans le matériel promotionnel de la Garde côtière. Une dispense d'une durée de six mois est offerte à tous les employés nommés pour une période indéterminée afin de leur permettre d'obtenir la certification sur les fonctions d'urgence en mer et de les encourager ainsi à entreprendre une carrière en mer. Le Réseau opérationnel des femmes a également été créé dans le cadre du plan de préparation opérationnelle de la Flotte en vue d'offrir une tribune pour le partage d'information entre les femmes qui travaillent en mer.

Exercice mené dans le cadre du programme d’Intervention
Exercice mené dans le cadre du programme d'Intervention environnementale

Rendement

Bien que le travail en mer ait principalement été une affaire d'hommes, des efforts supplémentaires ont été déployés afin de recruter davantage de femmes pour des postes en mer. Le tableau 5 présente les données démographiques sur le travail en mer de la Garde côtière en date du 1er avril 2010.

Tableau 5 - Données démographiques sur le personnel navigant, le 1er avril 2010

Groupe professionnelPersonnel navigantFemmesHommes
NombreÂge moyenNombreÂge moyenNombreÂge moyen
Membres d'équipage de navire 1 526 46 166 41 1 360 47
Officiers de navire 895 46 68 37 827 46

Réseau opérationnel des femmes

Le Réseau opérationnel des femmes est un outil volontaire d'information et de communication pour les femmes de la Flotte qui assument le défi d'occuper un emploi non traditionnel. Le réseau procure également des avantages secondaires en ce qui concerne le recrutement et l'encouragement des femmes qui travaillent en mer. L'objectif pour 2011-2012 est de régler les problèmes technologiques actuels afin d'achever la mise en œuvre complète du projet.