Plan intégré des activités et des ressources humaines 2016-2019 - Sommaire

La Garde côtière canadienne (GCC) est responsable de maintenir la sécurité des personnes, des navires et de l'environnement dans le vaste domaine maritime du Canada tout en favorisant la croissance économique.

La GCC exploite une flotte civile composée de 116 navires et de 22 hélicoptères qui sont opérationnels jour et nuit dans certains des milieux les plus hostiles et les plus isolés de la planète. L'organisme compte 4 500 employés, répartis presque à égalité entre le personnel navigant (2 400) et les rôles de soutien (2 100), qui sont profondément engagés à assumer les responsabilités importantes et exigeantes incluses dans le mandat fédéral de la GCC.  

L'équipe des Services de gestion intégrée des affaires de la GCC a travaillé en étroite collaboration avec les membres du Conseil de gestion et les autres employés des directions de l'organisme pour produire le Plan intégré des activités et des ressources humaines de 2016-2019 de la GCC. Le résultat produit correspond à une vaste compilation de renseignements sur les programmes et de données démographiques sur les ressources humaines.

Le Plan intégré des activités et des ressources humaines de 2016-2019 s'appuie sur les cinq principales priorités de la GCC : Mission, Mandat, Commercialisation, Membres, et Aspect financier. Le document est ensuite divisé selon quatre thèmes : la préservation et l'acquisition de biens modernes, la modernisation de l'infrastructure et des services à la navigation maritime, l'amélioration de la capacité d'intervention pour tous les types d'incidents maritimes et l'élaboration d'une stratégie de durabilité à long terme. Combinés, ces thèmes dressent un tableau complet des défis de la GCC pour 2016-2019 et au-delà.

Mission : La GCC est la seule flotte civile nationale du Canada, offrant ses propres programmes, appuyant les programmes de Pêches et Océans Canada (MPO), et appuyant également d'autres ministères du gouvernement ainsi que les priorités et les décisions gouvernementales.

Mandat : La GCC protège les marins qui naviguent dans les eaux canadiennes ainsi que l'environnement avant, pendant et après les incidents maritimes, et elle soutient également la croissance économique et assure la sécurité des Canadiens.

La GCC offre six services essentiels :

  • Recherche et sauvetage
  • Services de communication et de trafic maritimes
  • Navigation maritime
  • Déglaçage
  • Sûreté maritime
  • Intervention environnementale

Les attentes concernant les programmes et les services de la GCC ne cessent d'augmenter, en particulier en ce qui a trait aux eaux de l'Arctique et aux navires préoccupants. La GCC dispose d'une forte présence dans le Nord, en fournissant des services maritimes et en appuyant les communautés nordiques, en intervenant auprès des marins en détresse, et en protégeant l'écosystème contre les déversements en mer. La hausse du trafic donne lieu à une augmentation de la complexité et des coûts des missions de recherche et de sauvetage, des interventions environnementales, des aides à la navigation et des services de communication et de trafic maritimes.

Pour répondre à toutes ces exigences, la GCC s'efforce d'accroître la présence de la Garde côtière auxiliaire canadienne (GCAC) dans le Nord et d'élaborer activement des options de mécanismes de recouvrement des coûts qui permettraient de s'assurer que les navires contribuent financièrement au maintien de la capacité de la GCC et du Service hydrographique du Canada, ainsi qu'à l'établissement de routes de navigation maritime dans le cadre de l'Initiative des corridors de transport maritime du Nord.

Commercialisation

Un bon nombre des activités de la GCC se déroulent dans le domaine maritime, loin du regard du public. Malheureusement, cela signifie qu'un grand nombre de Canadiens ne connaissent pas l'essentiel des programmes et des services de la GCC à l'échelle du pays, comme la recherche et le sauvetage et le déglaçage.

Pour sensibiliser davantage le public au rôle significatif que joue la GCC au Canada, l'organisme travaille activement à l'élaboration d'une stratégie qui promeut ses activités quotidiennes en mer grâce au recours aux médias sociaux, à l'éducation et aux partenariats.

Bien que la stratégie ne soit pas terminée, l'accent mis par la GCC sur la commercialisation a déjà donné lieu à une présence active sur Twitter, une apparition dans l'émission « Amazing Race Canada », et un petit nombre d'articles dans des publications nationales. L'organisme prévoit également d'assurer une présence visible (ainsi qu'à l'échelle nationale) pendant les célébrations du 150e anniversaire du Canada en 2017.

Membres

Recrutement

Les départs à la retraite, en particulier en ce qui concerne les postes de personnel navigant, continuent d'avoir une incidence sur la capacité de la GCC à fournir le niveau de capacité exigé en vertu du mandat fédéral de l'organisme. Dans l'ensemble du Canada, l'âge moyen des employés de la GCC dépasse 45 ans (Atlantique, 47.4 ans; Centre et Arctique, 47.4 ans), tandis que celui du groupe de la direction atteint 49.4 ans.

La GCC dispose d'une grande proportion d'employés qui ont des compétences très spécialisées, et le recrutement et le maintien en poste des candidats font donc partie intégrante du succès continu de l'organisme. Les efforts de recrutement cibleront les personnes possédant des diplômes et des certificats émis par les universités et les collèges, les candidats bilingues, la population autochtone du Canada et les élèves du secondaire.

Santé mentale et physique

L'organisme continuera d'appuyer la santé physique et psychologique de ses employés par l'intermédiaire d'initiatives de santé mentale tel que le Programme d'apprentissage mixte. La GCC a mis en place une tribune pour les personnes handicapées dans le but de créer une association d'employés dévoués pour aborder les questions connexes, et de consulter la direction et les employés sur les sujets qui ont une incidence sur les employés du ministère des Pêches et des Océans.

Formation et perfectionnement

L'organisme consacre chaque année environ 4,2 millions de dollars pour la formation et le perfectionnement, et une somme supplémentaire de 13,3 millions de dollars pour la formation opérationnelle propre au Collège de la Garde côtière canadienne. Le Collège doit chercher à optimiser l'utilisation de ses ressources en étudiant la possibilité d'offrir de la formation à d'autres ministères fédéraux et à des gouvernements étrangers.

Système de commandement d'intervention

Les Canadiens attendent de la GCC qu'elle réalise une intervention efficace et coordonnée face aux incidents qui surviennent dans le domaine maritime. L'organisme a amélioré ses systèmes d'avis d'incident et a continué à clarifier les rôles et responsabilités entre les employés de la GCC et les autres ministères. En plus de ces efforts, la GCC a créé un système normalisé de gestion sur place qui facilite une intervention améliorée en cas d'incidents en intégrant une combinaison d'installations, d'équipement, de personnel, de procédures et de communications au sein d'une même structure organisationnelle. Plus de 2 000 employés ont reçu la formation portant sur le Système de commandement d'intervention (SCI), tandis que 800 autres employés devraient la suivre en 2018.

Aspect financier

Le renouvellement de la flotte de la GCC contribuera grandement à améliorer ses capacités opérationnelles dans les années à venir. Contrairement aux bâtiments à usage unique dont l'organisme dispose principalement, les nouveaux navires de la GCC seront capables de jouer plusieurs rôles au sein du domaine maritime du Canada.

Comme cela a été annoncé dans le budget de 2016, le gouvernement du Canada a investi plus de 800 millions de dollars pour faire en sorte que les systèmes et actifs répondent aux exigences de services qui sont imposées à l'organisme. Cette injection de nouveaux fonds est une étape clé pour assurer une durabilité à long terme. Ce plan décrit les travaux que nous entreprendrons pour veiller au maintien de la qualité des services à laquelle les Canadiens s'attendent.

Aides à la navigation

La GCC a prévu 45,9 millions de dollars pour améliorer l'efficacité des aides à la navigation et des tours de communication. Le remplacement des anciennes génératrices alimentées au diesel et le recours à l'énergie solaire et l'énergie éolienne lorsque cela est possible contribueront à améliorer l'efficacité énergétique et aideront la GCC à écologiser ses activités.

Navires désertés et abandonnés

Les navires désertés et abandonnés posent des risques pour l'environnement, menacent la navigation, et ont une incidence négative sur l'aspect esthétique des rivages et des ports. La GCC s'efforce constamment d'éliminer ces menaces qui pèsent sur les eaux canadiennes et d'évaluer les épaves afin de définir les dommages potentiels et les coûts estimatifs d'un nettoyage. Près de 20 millions de dollars du budget ont été engagés envers ces efforts.

Nouveaux actifs

La première livraison des nouveaux bateaux de recherche et sauvetage est prévue pour 2017-2018. Ces bateaux de sauvetage disposeront d'un rayon d'action d'environ 100 milles marins, et ils sont construits de manière à résister aux côtes accidentées et aux conditions difficiles que présente le Canada.

Sept hélicoptères de transport moyen ont été commandés, le premier aéronef devant être livré en hiver 2017.

Programmes, infrastructure et intervention

Un montant estimé à 106,5 millions de dollars sera consacré à l'intégrité des programmes, à la navigation maritime et aux infrastructures, ainsi qu'à l'intervention tous risques pour gérer les risques, améliorer l'efficacité et accroître la capacité d'intervention.

Insuffisance budgétaire

Malgré ces investissements, la GCC est toujours confrontée à un manque à gagner de 33 millions de dollars en ce qui concerne les opérations à terre et en mer. Cette insuffisance budgétaire est attribuable à l'inflation, à l'augmentation du prix du carburant et à la prolongation de la saison de navigation dans l'Arctique.

Pour faire face à ces défis financiers, la GCC participera à un processus relatif à l'intégrité des programmes du Conseil du Trésor, qui offrira un financement supplémentaire pour fournir les services essentiels à la mission. L'organisme doit réexaminer les droits de services maritimes afin de s'harmoniser avec l'industrie maritime.

Participation internationale

La GCC continuera de communiquer avec une grande variété d'organismes et de gouvernements internationaux pour garantir à tous la sécurité et la sûreté des océans dans le monde.

 

La version complète du Plan intégré des activités et des ressources humaines de 2016-2019 de la GCC est disponible, si vous désirez en obtenir une copie veuillez envoyer un courriel à CCGSBM-GCCGSA@dfo-mpo.gc.ca. Vous recevrez une réponse dans un délai de quelques jours ouvrables.