Centres des Services de communications et de trafic maritimes - Rapports

Rapport trimistriel : Du 11 février au 10 mai 2017

Recommendations

  1. 1. La Garde côtière canadienne effectue le suivi du rendement des systèmes des SCTM.

    Situation : En voie de réalisation
    • Du 11 février au 10 mai 2017, les communautés techniques de la Garde côtière dans toutes les régions ont donné suite activement et en temps utile aux 345 rapports sur les défaillances de l’équipement des Services de communications et de trafic maritimes (SCTM) en prenant les mesures correctives appropriées pour l’analyse et la résolution des problèmes qui touchent les SCTM. Pendant cette période de rapport, 455 enquêtes indépendantes et mesures de résolution de problèmes, dont des tâches d’entretien préventif, ont été mises en œuvre dans l’ensemble du pays.
  2. 2. La Garde côtière et Unifor continuent de collaborer afin d'assurer le suivi et de régler les problèmes techniques.

    Situation : En voie de réalisation
    • Un groupe de travail coprésidé par la Garde côtière et Unifor a été mis sur pied, et a convenu d'un cadre de référence. Les réunions du groupe de travail auront lieu tous les trois mois au cours des 24 prochains mois.
    • Le groupe de travail s’est réuni le 19 juillet 2017 afin de discuter de l'ébauche du quatrième rapport trimestriel.
  3. 3. La Garde côtière fermera comme prévu le centre des SCTM à Comox, en faisant preuve de prudence.

    Situation : Terminé
    • Terminé le 10 mai 2016.

  4. 4. Une évaluation des risques posés par le projet de fusion sera effectuée chaque année.

    Situation : En voie de réalisation
    • Les données servant à l'évaluation annuelle des risques seront tirées de la compilation des recommandations 4a) à 4d).

      Le rapport annuel d’évaluation des risques sera présenté au ministre de Pêches et Océans et de la Garde côtière canadienne ainsi qu’au greffier du Comité permanent des pêches et des océans de la Chambre des communes, qui  devrait terminés  en Octobre 2017.
  5. 4. a) Une évaluation des conditions de travail au centre fusionné des SCTM;

    Situation : En voie de réalisation
    • Une analyse audio sera réalisée durant la saison de navigation, entre avril et septembre 2017, aux centres des SCTM de Victoria et de Sarnia. En outre, des haut-parleurs unidirectionnels ont été mis à l’essai au centre des SCTM de Victoria.
    • Malheureusement, les haut-parleurs unidirectionnels ont été installés et n’étaient pas compatibles sur le plan opérationnel. Toutefois, les cloisons du plafond et les revêtements de console ont été installés à chaque poste opérationnel. Ils ont contribué à réduire les niveaux audio du centre des SCTM de Victoria.
    • La Garde côtière canadienne compile des données afin de déterminer la charge de travail des postes opérationnels des SCTM, aux fins de la mise à jour de l’analyse de la charge de travail de tous les centres des SCTM. Une méthodologie approuvée sera utilisée pour réaliser l’analyse pour décembre 2017.
    • Pendant la période de rapport, le groupe sur la santé mentale du ministère a offert des séances aux centres SCTM Labrador et Port Aux Basques. SCTM. La Garde côtière se félicite de la tenue de ces séances car ils sont  très bénéfiques aux améliorations à chaque centre, le groupe sur la santé mentale visitera les 12 centres et fournira des rapports à l’Administration centrale nationale (ACN).
  6. 4. b) Une évaluation des niveaux de dotation pour tous les quarts de travail, des registres des heures supplémentaires, ainsi que des dossiers sur le roulement de personnel et l'attrition;

    Situation : En voie de réalisation
    • L’analyse des niveaux de dotation démontre que deux centres des SCTM ont un besoin urgent de personnel supplémentaire. À la suite de la conférence nationale des officiers responsables des SCTM en mai 2017, il a été déterminé que les centres des SCTM de Halifax et Prescott étaient prioritaires en matière de dotation. La Garde côtière travaille à atténuer les problèmes de dotation au sein de tous les centres. Les centres accueillent présentement quelques stagiaires officiers et en accueilleront encore plus dans les prochains mois (se référer à la recommandation 4c)).
    • Bon nombre de centres ont des difficultés à pourvoir complètement plusieurs quarts de travail, allant jusqu’à 12 heures, en raison des demandes de congés à courts préavis (journées de maladies, urgences familiales, etc.). La prestation de service doit donc être consolidée dans la salle d’opérations  aux centres. Tous les services ont été fournis. La Garde côtière s’assure que les centres sont dotés de suffisamment de personnel en vue de fournir les services des SCTM, tout en en tenant compte des recommandations indiquées à la recommandation 4.(a) sur les conditions et la charge de travail.
    • Les heures supplémentaires lors de cette période a connu une diminution considérable dans les régions du Centre et de l’Arctique. La moyenne de la région de l’Ouest demeure stable, et la région de l’Atlantique présente une augmentation en raison d’un certain nombre d’employés en congé non payé, en congé de maladie prolongé et en congé parental.
  7. 4. c) Une évaluation de l'efficacité du processus de recrutement d'officiers des SCTM;

    Situation : En voie de réalisation
    • Il reste actuellement 25 candidats dans le bassin de recrutement national créé au printemps de 2016. Un autre processus d’inventaire visant le recrutement de débutants pour les SCTM est publié sur le site Web des emplois de la Commission de la fonction publique. Des candidats ont été choisis parmi ceux dans l’inventaire et les évaluations sont en cours, et ce en date du 10 avril 2017. Les candidats retenus seront placés dans un bassin national en vue de participer aux futurs cours de formation des officiers des SCTM. Ces candidats devront toujours se soumettre à une évaluation de santé avant affectation, menée par Santé Canada, une cote de sécurité de niveau secret et l’évaluation de langue seconde (ELS) de la Commission de la fonction publique (CFP) pour les postes bilingues. La disponibilité des tests d’ELS de la CFP peut avoir une incidence négative sur l’optimisation du nombre de participants au cours, puisque les candidats risquent de ne pas être entièrement évalués avant les dates de début des cours en vue de satisfaire aux qualifications essentielles.
    • Les stagiaires pour le prochain cours à l’automne 2017 seront sélectionnés à partir du bassin national.
    • Il y a actuellement  15 stagiaires dans toutes les régions de la Garde côtière.
    • Une classe de 5 stagiaires a réussi le cours le 22 juin 2017 et une classe de 11 stagiaires a débuté le cours le 15 mai 2017. Deux cours de formation d’agent des SCTM au Collège de la Garde côtière canadienne devraient commencer à l’automne 2017. Chacun des cours devrait compter 12 stagiaires chacun.
  8. 4. d) Une évaluation de la nature, de l'ampleur et des causes des pannes du système de communication, qui relève les problèmes survenus une seule fois ou à répétition;

    Situation : En voie de réalisation
    • En tout, 345 rapports de défaillance d’équipement ont été produits au cours de cette période de rapport, dont 50 portants sur le Système de contrôle des communications (SCC) des SCTM. Cela représente une moyenne de 16 problèmes par mois liés aux activités du SCC, qui est légèrement élevé de la période précédente.
    • La Garde côtière surveille et corrige les défaillances de l’équipement signalées par les centres des SCTM dans l’ensemble du pays. Plus de 70 % des pannes sur les sites ont été causées par des problèmes de télécommunications liés à des tiers. Il faut mentionner que cela soit 10 pour cent plus haut  de la période précédente. Divers travaux d’entretien périodique et correctif ont été effectués par les techniciens de la Garde côtière aux sites radio éloignés et dans les centres des SCTM. Des mesures correctives ont également été prises en ajustant les paramètres du logiciel du système et le mode opérationnel des radios afin d’éliminer les conditions propices à d’éventuels effets d’écho aux postes opérationnels des officiers des SCTM et de prévenir ce problème.
    • Des données sur chaque système des SCTM sont recueillies dans les 12 centres des SCTM et dans les centres de services techniques régionaux, ce qui assure une surveillance à l’échelle nationale et une coordination des efforts en vue de trouver des solutions.
  9. 5. Les rapports dressés à la suite des évaluations effectuées après la fusion (inclus dans la recommandation 4) seront envoyés au ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière et au CPPO de la Chambre des communes, et ce, tous les trimestres pour les prochains 24 mois.

    Situation : En voie de réalisation
    • Tous les rapports seront présentés au ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne et au greffier du Comité permanent des pêches et des océans de la Chambre des communes.

  10. 6. Pêches et Océans Canada établira un mécanisme en vue d'obtenir la rétroaction continue des intervenants au sujet du rendement général du système des SCTM dans l'ensemble du Canada et de les intégrer au rapport annuel sur le rendement du ministère.

    Situation : En voie de réalisation
    • La question du rendement des SCTM est un point permanent à l’ordre du jour des commissions consultatives maritimes nationales et régionales. Lors de cette période visée par le rapport, aucun problème n’a été soulevé au centre du soutien opérationnel des SCTM.