Carrière de technicien de la salle des machines (huileurs)

Témoignage

« Je peux aider le mécanicien à effectuer l'entretien ou la réparation d'une rupture de conduite d'alimentation ou d'un tuyau qui fuit. Un million de choses peuvent survenir, et c'est ce qui rend le travail si passionnant, le fait de savoir que je vais pouvoir régler des problèmes. Qu'il s'agisse d'un navire en panne ou d'une évacuation sanitaire en mer, il n'y a pas de plus belle récompense que de ramener un membre de la famille de quelqu'un d'autre sur la terre ferme, sain et sauf. » – Dennis Carter, huileur, NGCC Henry Larsen

 
 

Qu'est-ce qu'un technicien de la salle des machines (huileur)?

En tant que technicien de la salle des machines (aussi appelé huileur), vous collaborez avec les officiers mécaniciens pour le fonctionnement, l'entretien et la réparation de l'équipement et des machines du navire. Lorsque les machines fonctionnent, votre responsabilité est de surveiller l'équipement, de vérifier les indicateurs, de faire des lectures ainsi que d'assurer le bon fonctionnement des machines. Vous devez être capable de dépanner rapidement l'équipement en panne et d'apporter les réparations nécessaires.

Responsabilités

Vos responsabilités en tant que technicien de la salle des machines peuvent comprendre :

  • assurer la surveillance de la salle des machines pendant des quarts de travail de six heures;
  • Surveiller l'équipement, vérifier les indicateurs et faire des lectures;
  • tenir le registre de la salle des machines;
  • aider le mécanicien en chef à démarrer et à arrêter l'équipement de la salle des machines;
  • nettoyer et entretenir l'équipement et les machines ainsi que les locaux où ils sont situés;
  • entretenir et réparer les machines et les réservoirs du navire;
  • charger et ranger les pièces de rechange et les fournitures.

Vous pourriez aussi participer aux activités de lutte contre les incendies, aux interventions environnementales et à d'autres exercices et activités.

Possibilités de carrière

Vous pouvez gravir les échelons en accumulant du temps en mer et en réussissant les examens de Transports Canada. Voici certains des postes disponibles :

  • technicien de la salle des machines/huileur;
  • officier mécanicien maritime (plusieurs grades);
  • mécanicien en chef;
  • divers postes au sein de la fonction publique fédérale.

Revenu et avantages

Les postes de membres de l'équipage dans la salle des machines offrent un salaire et des avantages concurrentiels. Le revenu moyen est d'approximativement 46 000 à 52 000 dollars par année. Le salaire augmente avec le grade. Veuillez vous reporter à la convention collective pour consulter les échelles salariales en vigueur.

Heures de travail

Vos heures de travail dépendront du navire et des exigences opérationnelles. Il existe quatre systèmes d'équipage courants :

  • Conventionnel – semaine de travail de 40 heures, du lundi au vendredi, 8 heures de travail par jour.
  • Jour de relâche – journée de travail de 12 heures, 7 jours sur 7. Chaque journée travaillée donne droit à un jour de congé équivalent en banque.
  • 46,6 sur appel – Journée de travail de 8 heures avec 16 heures sur appel, 7 jours sur 7. Vous gagnez des journées de repos pour la période de temps exacte travaillée. Les journées de repos ne peuvent pas être mises en banque.
  • Système basé sur une moyenne de 42 heures – Journée de travail de 12 heures, 7 jours sur 7. Vous gagnez des journées de repos pour la période de temps exacte travaillée. Les journées de repos ne peuvent pas être mises en banque.

La majorité des navires de la Garde côtière canadienne sont exploités selon un système d'équipage par rotation :

  • 7 jours de travail/7 jours de congé;
  • 14 jours de travail/14 jours de congé;
  • 28 jours de travail/28 jours de congé;
  • 42 jours de travail/42 jours de congé (pour les navires en activité dans l'Extrême-Arctique).

Cette carrière me convient-elle?

Les qualités et les centres d'intérêt présentés ci-dessous sont indispensables pour pouvoir prétendre à cette carrière :

  • formation en mécanique;
  • bonne dextérité manuelle;
  • intérêt pour la technologie;
  • intérêt pour le travail en mer;
  • fiabilité;
  • bon entregent;
  • goût de l'aventure et des voyages;
  • capacité à travailler selon des horaires irréguliers.

Exigences en matière de formation et d'éducation

Pour devenir un technicien de la salle des machines (aussi appelé huileur), vous devez suivre un cours de mécanicien de moteurs diesel marin dans un établissement reconnu. Vous devez également détenir un certificat d'assistant de la salle des machines. Comme tous les membres d'équipage sur des navires de la Garde côtière canadienne, vous devez aussi répondre à d'autres exigences.

Soumettre une demande

Pour intégrer la Garde côtière canadienne à titre de technicien de la salle des machines, vous devez répondre à toutes les exigences. Vous devez alors soumettre votre demande par l'intermédiaire du site emplois.gc.ca (ne postulez pas directement auprès de la Garde côtière).

Veuillez noter : Les curriculum vitæ et les demandes d'emploi ne sont acceptés que lorsqu'une annonce de recrutement est parue sur le site emplois.gc.ca. Les demandes d'emploi ne sont pas conservées en vue de futurs processus de sélection aux fins de recrutement.